LA LETTRE de l'Église de Saint-Étienne décembre 2020 n°82 (avec un portrait du père Philippe)


 

Communiqué de Noël par Philippe Brunel

 


Cette année, la lutte contre la pandémie va nous obliger à célébrer Noël dans une ambiance beaucoup plus précaire que d’habitude, aussi bien familialement que socialement. Dans nos églises, nous ne pourrons sûrement pas accueillir tout le monde en raison de la jauge de 6m2 par personne, qu’il sera sage de respecter scrupuleusement. Seules les personnes logeant habituellement sous le même toit, pourront s’asseoir côte à côte. Evidemment, cela fera beaucoup moins de places, par rapport aux autres années.

Mais il est clair que nous devons tous faire preuve de souplesse et de responsabilité, si l’on ne veut pas favoriser une troisième vague de l’épidémie. Gardons toujours à l’esprit la souffrance de nos malades, la fragilité de nos anciens et soutenons les efforts extraordinaires du personnel médical dans nos hôpitaux : pour nous chrétiens, c’est aussi cela « l’esprit de Noël » !

Par prudence, certains fidèles choisiront sans doute de célébrer Noël en participant plutôt aux messes du week-end des 26 et 27 décembre. Traditionnellement d’ailleurs, l’Eglise catholique célèbre le temps liturgique de Noël jusqu’au 6 janvier, le dimanche après l’Epiphanie! 

En tout cas, j’invite tous ceux qui ne pourront pas entrer dans nos églises le soir ou le matin de Noël, à se retrouver pour prier chez eux, si possible devant une crèche. Un petit livret a été préparé pour cette éventualité par nos paroisses de l’Ondaine. On peut aussi suivre la messe télévisée et le message du Pape François. Je suis sûr que cela pourra nous aider à nous sentir malgré tout en communion, à l’appel des cloches, dans la simple et vraie joie de Noël.

 

P. Philippe Brunel

Curé des paroisses St Martin et Ste Marie en Ondaine.

Rappel : temps de prière à la grotte de COTATAY le mercredi à 17h30

Il est toujours possible de venir participer à un temps de prière les mercredis à 17h30 à la grotte de Cotatay au Chambon-Feugerolles

l'Avent des enfants d'initiation chrétienne des paroisses Sainte-Marie et Saint-Martin-en-Ondaine

Romane et Auxence Heyraud

Romane et Auxence Heyraud



Clémence Vadon.


Clémence Vadon.


 

Calendrier de l'Avent de La Mission Ouvrière et les mouvements d'action catholique

Joyeuse entrée dans l'Avent !

Nous y voilà... La Mission Ouvrière et les mouvements d'action catholique vous présentent la chaîne Noël Autrement pour vivre ce temps de l'Avent, AUTREMENT !

Nous sommes heureux de pouvoir vous partager des interviews, diaporamas, et autres vidéos qui tous les jours apporteront leur gaieté, leur joie et leur Espérance; dans la vie de chaque jour, avec chacun d'entre nous !

Laissez-vous embarquer dans cette aventure d'un Noël Autrement en cliquant sur le lien ci dessous :

Pour les téléphones portables : possibilité de s'abonner gratuitement pour recevoir directement les notifications en cochant la cloche qui apparaitra. Sur les ordinateurs, un abonnement gratuit  est également possible pour recevoir les informations tous les jours. Vous pouvez cocher les "J'aime" pour encourager les jeunes à la technique !

Ce lien est visible tous les jours à partir du 1er Décembre (en cliquant dessus chaque jour du temps de midi), où une nouvelle vidéo apparaîtra comme un calendrier de l'Avent !

N'hésitez pas à diffuser ce message dans vos réseaux, auprès de vos familles, de vos amis, de vos collègues, de vos voisins, ... Faites vivre et vibrer ce calendrier qui annonce une Bonne Nouvelle, encore plus attendue pour cette année 2020!!!

Ce projet est une réelle nouveauté pour nous ! Un grand MERCI à nos collaborateurs de choc : Simon, Benjamin, et Julbert de la JOC et Bernard de l'ACO ; MERCI à nos témoins !!!
Une réelle nouveauté qui nous dépasse un peu et nous espérons que la technique sera à la hauteur de nos ambitions et de notre joie à vous transmettre ce beau projet ! Nous nous excusons à l'avance des éventuels problèmes techniques.

Bonne route en Avent,
Bonnes fêtes de fin d'année à tous !

Gérard DEFOUR Gilbert THOLLET et Myriam GRANGER
Délégués Diocésains à la Mission Ouvrière
06 80 24 40 60

FOI VIVANTE N°3 Évangile Du Dimanche 22 Novembre 2020

 Chers amis,

Vous recevez aujourd'hui notre 3e feuillet "FOI VIVANTE des chrétiens reconfinés en Ondaine" : vous verrez qu'il contient un appel précis qui concerne nos hôpitaux de Firminy et du Chambon-Feugerolles.
Nous prierons aussi avec émotion pour le Père Bernard BRIOUDE, qui vient de décéder ce lundi à Madagascar.
Ses funérailles ont eu lieu le lendemain selon les coutumes du peuple malgache, auquel il avait consacré toute sa vie de missionnaire de la Sainte Famille.
Il y était retourné fin octobre, après avoir servi et vécu au milieu de nous 13 mois, pendant lesquels nous avons pu bénéficier de sa simplicité, de sa foi profonde et de sa disponibilité pour l'annonce de l'évangile à tous.
Nous le confions à Dieu ainsi que sa famille, en particulier sa sœur et son beau-frère qui sont dans la peine.
Lorsque ce sera possible dans quelques temps, nous célébrerons une messe pour lui à Fraisses, d'où il était originaire.
P. Philippe Brunel


CÉLÉBRATIONS DANS NOTRE DIOCÈSE : QUE PEUT-ON FAIRE ? vidéo de Mgr Bataille


 

Voici également un lien pour accéder directement à la quête des paroisses.

Don à la quête

Les lectures de Gilbert Thollet

Alors on y va ? ... On n'y va pas ?

Confinement par Jean Thomas

Solidarité entre voisins
Solidarité avec les soignants
Le confinement vécu à Firminy

Le billet de Jean-Louis

Forum "Vivre la messe télévisée"
A vous la parole

"À vous la Terre" par Elya et ses parents

Vidéo réalisée par Elya et ses parents, interprétant "A vous la Terre" des Ogres de Barback.
J'ai eu la joie de baptiser Elya dans le cadre de l'Eveil à la foi et quand elle le peut elle rejoint l'Action Catholique des Enfants (ACE).
Beau message !!!
Père Gilbert

À vous la Terre
Les Ogres de Barback
Mes amis, c'est vraiment le bazar
Sur cette belle planète.
Non, rien n'est dû au hasard,
L'Homme n'est vraiment pas net.

Il faut que l'on se partage
Tant de problèmes entassés.
Si l'on veut faire le ménage,
Les tâches sont multipliées.

Arrêtons-là le gâchis.
Servons-nous de l'essentiel,
On sait bien que ça suffit.
Gardons le bleu de notre ciel.

Devenons des magiciens,
Que demain soit mieux qu'hier.
Donnons tous un coup de main
Pour embellir nos rivières.

Il faut retrousser nos manches,
Tout cela a trop duré.
Soyons conscients de notre chance,
Tâchons de tout préserver.

Remplaçons le gaspillage,
Apprenons le recyclage.
Que devienne notre adage
La beauté des paysages.

Mes amis, c'est vraiment le bazar,
Il faut sauver la planète.
Rien n'arrivera par hasard.
Voulez-vous que tout s'arrête?

Il faut que l'on se partage
Tant de Nature à soigner.
Il faudrait que l'on ménage
La Terre et ses subtilités.





Le billet de Jean-Louis

"Du service des tables ... au diacre"

Maintenons notre prière au Seigneur et notre lien à la communauté
en attendant de nous retrouver le temps venu dans nos églises pour
Célébrer l'Eucharistie

La République qui accueille et respecte tous les croyants doit prendre en compte toutes les religions et familles spirituelles présentes dans l’hexagone.
Chacune avec ses spécificités, ses fêtes et ses manières d’être et de faire. Sans qu’il soit toujours possible ni souhaitable d’appliquer des mesures dérogatoires aux unes plutôt qu’aux autres. Face à cette réalité plurielle, nos gouvernants ont estimé qu’il était préférable de demander aux croyants de patienter un peu. Excès de prudence ? Peut-être. Mais qui pourrait le reprocher alors que des milliers de vies sont en jeu ?

N’oublions pas toutes celles et tous ceux qui, en temps ordinaire, sont privés de messe : paroisses rurales et montagnardes, communautés implantées dans des secteurs reculés, comme cette immense forêt amazonienne évoquée lors d’un récent synode, chrétiens persécutés dans certaines contrées où participer à la messe constitue un risque réel de mort. Songeons aussi à celles et ceux, au premier rang desquels les couples divorcés remariés, qui sont « invités » à s’abstenir de communier. Tant d’hommes et de femmes qui essaient de vivre leur foi sans messe régulière et qui trouvent des chemins spirituels féconds pour le faire. Malgré tout.

L’actuel confinement révèle chez de nombreux croyants une inventivité féconde pour continuer à « nourrir » leur vie chrétienne. À n’en pas douter, le « jeûne » eucharistique actuel est aussi la source d’un renouveau, d’une sortie de « l’habitude cultuelle » dans laquelle il est difficile de ne pas tomber.
Ce jeûne est rude sans être pourtant cette « catastrophe » excessivement dramatisée qu’on nous annonce. Il constitue peut-être aussi spirituellement une grâce paradoxale...
L’occasion de revisiter nos pratiques, nos priorités, nos urgences... L’occasion de mesurer la chance de célébrer que nous avons.
L’occasion aussi de nous souvenir que la messe n’est pas tant une « rentrée » dans nos églises qu’une « sortie » vers le monde. En la matière, le « déconfinement » de l’Église est toujours à renouveler !

 Bertrand Révillon - diacre

D'ici-là, et dans la fidélité, comme nous en avons pris l'habitude depuis la mi-mars, nous sommes invités à vivre le rassemblement dominical dans l'unité que nous permet la télévision

Comme nous l'avons proposé la semaine dernière, dites-nous comment vous vivez votre célébration et vos attentes.
Nous nous engageons à restituer dès la semaine prochaine, éventuellement anonymement, ce que vous nous aurez exprimé.
Nous renforcerons ainsi, par une forme de forum, les liens qui nous manquent tellement aujourd'hui et dont nous percevons mieux l'importance.

Envoyez dès que possible votre participation même modeste à ce forum paroissial à


A partir de cette semaine, les églises de Saint-Clément au Chambon Feugerolles, de Notre Dame du Mas et Saint-Firmin à Firminy et Saint-Régis de Fraisses seront ouvertes de 9 h à 17 h et enfin la grotte de Cotatay.
Dans le respect des règles sanitaires, ceux qui le souhaitent pourront venir s'y recueillir tout particulièrement en ce mois de mai où nous sommes invités à prier Marie.

Informations paroissiales


Maintenons notre prière au Seigneur et notre lien à la communauté
en attendant de nous retrouver le temps venu dans nos églises pour
Célébrer l'Eucharistie 
La République qui accueille et respecte tous les croyants doit prendre en compte toutes les religions et familles spirituelles présentes dans l’hexagone.
Chacune avec ses spécificités, ses fêtes et ses manières d’être et de faire. Sans qu’il soit toujours possible ni souhaitable d’appliquer des mesures dérogatoires aux unes plutôt qu’aux autres. Face à cette réalité plurielle, nos gouvernants ont estimé qu’il était préférable de demander aux croyants de patienter un peu. Excès de prudence ? Peut-être. Mais qui pourrait le reprocher alors que des milliers de vies sont en jeu ?

N’oublions pas toutes celles et tous ceux qui, en temps ordinaire, sont privés de messe : paroisses rurales et montagnardes, communautés implantées dans des secteurs reculés, comme cette immense forêt amazonienne évoquée lors d’un récent synode, chrétiens persécutés dans certaines contrées où participer à la messe constitue un risque réel de mort. Songeons aussi à celles et ceux, au premier rang desquels les couples divorcés remariés, qui sont « invités » à s’abstenir de communier. Tant d’hommes et de femmes qui essaient de vivre leur foi sans messe régulière et qui trouvent des chemins spirituels féconds pour le faire. Malgré tout.

L’actuel confinement révèle chez de nombreux croyants une inventivité féconde pour continuer à « nourrir » leur vie chrétienne. À n’en pas douter, le « jeûne » eucharistique actuel est aussi la source d’un renouveau, d’une sortie de « l’habitude cultuelle » dans laquelle il est difficile de ne pas tomber.
Ce jeûne est rude sans être pourtant cette « catastrophe » excessivement dramatisée qu’on nous annonce. Il constitue peut-être aussi spirituellement une grâce paradoxale...
L’occasion de revisiter nos pratiques, nos priorités, nos urgences... L’occasion de mesurer la chance de célébrer que nous avons.
L’occasion aussi de nous souvenir que la messe n’est pas tant une « rentrée » dans nos églises qu’une « sortie » vers le monde. En la matière, le « déconfinement » de l’Église est toujours à renouveler !

 Bertrand Révillon - diacre

D'ici-là, et dans la fidélité, comme nous en avons pris l'habitude depuis la mi-mars, nous sommes invités à vivre le rassemblement dominical dans l'unité que nous permet la télévision

Comme nous l'avons proposé la semaine dernière, dites-nous comment vous vivez votre célébration et vos attentes.
Nous nous engageons à restituer dès la semaine prochaine, éventuellement anonymement, ce que vous nous aurez exprimé.
Nous renforcerons ainsi, par une forme de forum, les liens qui nous manquent tellement aujourd'hui et dont nous percevons mieux l'importance.

Envoyez dès que possible votre participation même modeste à ce forum paroissial à


A partir de cette semaine, les églises de Saint-Clément au Chambon-Feugerolles, de Notre Dame du Mas et Saint-Firmin à Firminy et Saint-Régis de Fraisses seront ouvertes de 9 h à 17 h et enfin la grotte de Cotatay.
Dans le respect des règles sanitaires, ceux qui le souhaitent pourront venir s'y recueillir tout particulièrement en ce mois de mai où nous sommes invités à prier Marie.

Poésie de Jean-André : Adoration




recueils de poèmes de Jean André
Poésie en liberté  (Éditions  St. Germain des Prés)
Des mots pour le crier   Plus loin ...
 (Action Graphic1ue Editeur)
Juste quelques traces -  Et je reprends la route 
Poèmes à prier.
Le fils que je n’ai pas eu
 (autoédition)
De bonheur il est encore tant (PLJ Editions)
Plus tout à fait le même - Mémoire en vrac 
(autoédition Firm’Imprim)
Au fond de tes yeux l’espoir
 (Autoédition)
Tél. / SMS : 06 99 24 00 44

 jeanandre42@free.fr   Site de poésie:  www.poesieenliberte.fr

les homélies du père Mounier


Homélie du 2 mai



Homélie du 1er Mai

Dessins et photos inspirés par la fête de Pâques et par l’Évangile des deux disciples d' Emmaüs

Dessin de Diana
Dessin d'Enzo


Dessin d'Étienne
Photo d'Angèle et Marie-Lou
Photo d'Angèle et Marie-Lou